Numeriqu'elles 2018 : Sensibiliser les collégiennes et les lycéennes aux métiers du numérique Pour la 4e année consécutive, IBM Client Innovation Center et le CORIF (Conseil Recherche, Ingénierie et Formation pour l’égalité et mixité entre les femmes et les hommes) en partenariat avec l’Education Nationale organise l’événement Numériqu’Elles, ce jeudi 15 novembre 2018, à EuraTechnologies, Lille.

Selon Syntec Numérique, premier syndicat professionnel de l’écosystème numérique français, le numérique ne représente que 33% des effectifs féminins alors que l’ensemble des branches confondues comptent en moyenne 53% (données de 2014).

Pourquoi devoir sensibiliser les collégiennes et lycéennes au numérique ?

De plus, le numérique continue sa croissance et il n’y a pas assez de personnes formées dans ce domaine. Les écoles accueillent des décrocheurs scolaires, des personnes peu formées, des demandeurs d’emploi, pour leur apprendre en quelques mois les bases du code et du développement. Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, annonçait qu’il y avait en France en 2017, environ 80 000 postes à pourvoir dans les métiers du numérique, et entre 500 000 et 700 000 en Europe.

femmes-numeriques

Le numérique est aujourd’hui présent dans tous les secteurs. Les débouchés des formations dans ce domaine sont importantes et permettent d’ouvrir des portes dans l’ensemble des secteurs d’activité.

Le numérique n'attire pas assez les femmes ?

Un salarié sur trois est une femme. Cependant, il ne s’agit pas uniquement d’un problème de recrutement mais plutôt une vision erronée de ce secteur d’activité. La Syntec Numérique s’est efforcé de comprendre pourquoi le secteur n’est pas assez attrayant en résumant l’étude à 6 raisons principales :

  • Une image de la société fortement sexuée
    Une des raisons qui explique cette image est qu’il manque aujourd’hui des modèles féminins qui inspirent les jeunes femmes et les encouragent à s’orienter. Il s’agit d’un secteur très stéréotypé ancré dans la perception des métiers du numérique.

  • Une vision des études scientifiques limitées aux mathématiques. Assez réductrice, cette perception des jeunes décourage leur orientation dans le secteur.

  • Une vision genrée de certaines filières de formation
    Il est possible que les filles ne se positionnent pas sur certaines formations, jugées trop masculines. Même si le secteur les intéresse, elles font le choix de trouver d’autres voies pour s’orienter.

  • Une méconnaissance des finalités des métiers du numérique. Il semblerait qu’il soit difficile d’agir avec le numérique. En effet, les jeunes filles s’orientent parfois en fonction d’actions sociales qu’elles souhaitent mener pour aider les personnes et la société. Cependant, elles ne parviennent pas à consentir qu’il est possible d’arriver à cette finalité avec le numérique.

  • Une méconnaissance des métiers du numérique
    Les métiers sont à la fois méconnus et parfois mal perçu. On perçoit le numérique comme étant des métiers de “geek” (accros à l’informatique). Heureusement, cette vision s’accompagne d’une réelle vision d’ “innovation”, de “passion” et de “créativité”.

  • Une méconnaissance des entreprises de la Branche
    Il semblerait qu’il soit difficile de s’orienter pour les jeunes femmes étant donné qu’elles n’ont pas souvent connaissances des entreprises du numérique qui seraient en mesure de recruter.

ORIENTOI met à disposition une application web spécifique aux collégiennes inscrites à cette journée

Les fondateurs d’ORIENTOI étaient déjà présents lors de l’édition 2017 afin de montrer qu’il était possible de découvrir les métiers du numérique en jouant. Cette année, l’équipe au complet a travaillé sur une application web dédiée à l’évènement. Chaque collégienne aura un lien de connexion et pourra découvrir les métiers de ce secteur en tension. Les collégiennes retrouveront également les offres de stage des entreprises présentent afin de sélectionner celles qui leur correspondent.

Leurs parents et leurs professeurs pourront également suivre leur projet d’orientation via un tableau de bord. Cette solution numérique permettra d’ouvrir à la discussion sur les projets d’orientation et sur les « préjugés » autour du numérique. Le service connecte facilement et en temps réel le jeune, ses parents, les équipes éducatives et les entreprises.

Recommended Posts